Assistance respiratoire

TRACHÉOTOMIE

Nous contacter

Présentation

  • La trachéotomie est une ouverture pratiquée de manière chirurgicale au niveau de la trachée haute nécessaire pour assurer une perméabilité permanente des voies aériennes. La trachéotomie est le plus souvent pratiquée pour pallier à une insuffisance respiratoire et/ou permettre une ventilation mécanique sur une longue durée .
  • La laryngectomie totale est l’intervention chirurgicale consistant à retirer la totalité du larynx. Le retrait du larynx a pour conséquence la séparation de la voie respiratoire et la voie digestive. La voie respiratoire est ensuite rétablie en suturant la trachée au niveau de la base du cou, dans la cicatrice. C’est par cet orifice appelé le trachéostome que le patient respire

MATERIELS ET CONSOMMABLES

ASPIRATEUR A MUCOSITES

L’utilisation de ce dispositif est nécessaire surtout en post – opératoire. Deux aspirateurs sont mis à disposition du patient :un aspirateur fixe qui fonctionne sur secteur (à utiliser au quotidien) , un aspirateur sur batterie (utilisable en secours et pour les promenades ). Ces 2 dispositifs sont fournis avec les sondes d’aspiration.

HUMIDIFICATEUR

Nébuliseur humidificateur ultrasonique (DP100) fournit avec un kit de consommables (1 par mois).

CANULES (pour trachéotomie)

De nombreux modèles de canules sont disponibles : avec ou sans chemise interne, avec ou sans ballonnet, fenêtrée ou non, souple ou rigide, de longueur, de courbure et de diamètre interne variables, et en matériaux différents. Le choix de canule est déterminé par le médecin en milieu hospitalier.

La canule doit être maintenue en place par une bande de fixation passée autour du cou et accrochée de chaque côté de la canule au niveau de la collerette. Les bandes de fixation s’utilisent aussi bien chez les patients trachéotomisés que chez les patients laryngectomisés

TRACHEOSTOME (pour laryngectomie)

Pendant les premières semaines post-opératoires, les canules en silicone – ou calibreurs – permettent de maintenir le diamètre de l’orifice de trachéostomie, et de calibrer cet orifice jusqu’à sa stabilisation complète et la cicatrisation des tissus.
Il existe deux types de calibreurs: les perforés destinés aux patients porteurs d’un implant phonatoire, et les non perforés destinés aux autres patients.

NEZ ARTIFICIEL 

Les nez artificiels, ou échangeurs de chaleur et d’humidité, sont nécessaires à la protection des voies aériennes, à l’humidification et au réchauffement de l’air. Il est recommandé de remplacer le nez artificiel toutes les 24 heures, ou dès que cela est nécessaire pour prévenir l’accumulation de sécrétions.

SUPPORT ADHÉSIF DU TRACHEOSTOME

A distance de l’intervention chirurgicale, une fois le diamètre du trachéostome stabilisé et la peau cicatrisée, il n’est plus nécessaire de maintenir la canule trachéale en place. Un support adhésif peut être placé au niveau du trachéostome et permettre de poursuivre l’utilisation de filtre réchauffant et humidifiant, ou de fixer une valve de phonation trachéale.

VALVE DE PHONATION

La valve de phonation est une valve unidirectionnelle qui s’ouvre lorsque le patient inspire et se ferme lorsque le patient expire. L’air expiré passe au travers du larynx et des cordes vocales (ou de l’implant phonatoire) afin d’émettre du son au cours de la parole.

PROTECTIONS TRACHEALES

Différents systèmes de protection trachéale autres que les filtres échangeurs d’humidité, tels que les foulards, cols cheminée, filtres respiratoires, sont disponibles pour limiter les risques de complications infectieuses trachéo-bronchiques et pulmonaires. Ils se positionnent au dessus de la canule trachéale, chez les patients trachéotomisés ou laryngectomisés, ou du support adhésif chez les patients laryngectomisés. Ils garantissent le filtrage, l’humidification et le réchauffement de l’air inspiré.
Les mousses de protection jouent le même rôle, mais certains modèles ne peuvent être utilisés que chez les patients laryngectomisés.
Les protège-douche sont des protections à utiliser pendant la douche chez les patients trachéotomisés ou laryngectomisés, afin d’empêcher le passage d’eau et de savon dans le trachéostome et la trachée.

COMPRESSES TRACHEALES

L’utilisation de compresses glissées entre la collerette de la canule trachéale et le pourtour du trachéostome est fortement recommandée chez les patients trachéotomisés ou laryngectomisés pour prévenir la survenue de plaies cutanées inflammatoires secondairement à la présence de sécrétions humides .

 

 

 

Prestation A.I.R.

MISE EN PLACE ET ADAPTATION + -

La prise en charge des patients trachéotomisés et laryngectomisés est assurée par les infirmiers d’A.I.R. Partenaire Santé:

  • J-2: Visite du patient par l’infirmière d’A.I.R. Partenaire Santé au sein du service hospitalier (présentation d’A.I.R. Partenaire Santé, rôle au domicile, dépôt de l’aspirateur portable, préparation de la sortie en collaboration avec le service hospitalier ).
  • J0: Installation au domicile le jour de la sortie (mise à disposition et formation du patient et de son entourage à l’utilisation des dispositifs médicaux et des consommables, en lien avec l’infirmier libéral du patient).
  • J+2: Entretien téléphonique entre l’infirmier d’A.I.R. Partenaire Santé et le patient ou l’aidant, discussion de l’adaptation aux différents dispositifs.
  • M+1: Visite au domicile par l’infirmier d’A.I.R. Partenaire Santé(évaluation des besoins, des difficultés du patient et de son entourage ).
  • M+3: Visite paramédicale ( Réapprovisionnement en consommables, vérification des dispositifs médicaux, entretien avec le patient et son entourage ).

Chaque visite donne lieu à une remontée d’informations au prescripteur.

SUIVI + -

  • L’infirmier d’A.I.R. Partenaire Santé réalise une visite paramédicale avec une périodicité de 3 mois pour les patients trachéotomisés et laryngectomisés. Pour les patients trachéo-ventilés, la périodicité des visites est de 2 mois.
  • A chaque visite, l’infirmier d’A.I.R. Partenaire Santé évalue les difficultés du patient, vérifie le matériel et fournit les consommables nécessaires.
  • Un compte rendu est transmis au prescripteur après chaque visite.