INSULINOTHERAPIE

Nous contacter
[recaptcha]

Présentation

La pompe à insuline est un dispositif éléctronique programmable qui administre de façon continue de l’insuline afin de palier au déficit du pancréas.

De petite taille, la pompe contient un réservoir qui est relié à une ligne de perfusion avec un cathéter placé en sous-cutané qui permet la délivrance d’insuline à action rapide avec un débit de base et de doses ponctuelles au moment des repas.

La pompe à insuline a pour objectif de reproduire le fonctionnement du pancréas et ainsi permettre d’administrer l’insuline selon deux modes complémentaires.
La programmation des doses d’insuline à administrer est définie par le diabétologue du centre initiateur et peut-être modifiée en fonction des besoins personnels du patient.

Le diabète de type 1 ou diabète insulinodépendant touche plus souvent l’enfant, l’adolescent voire le jeune adulte. Les individus qui en sont atteints produisent très peu ou pas du tout d’insuline en raison d’une réaction auto-immune qui détruit partiellement ou entièrement les cellules bêta du pancréas. Dans ce type de diabète, il est absolument nécessaire de prendre régulièrement de l’insuline. C’est pourquoi au quotidien il doit être administré artificiellement une injection sous cutanée d’insuline (via un stylo ou une pompe). Il s’agit d’un traitement d’insulinothérapie.

Le diabète de type 2 ou diabète non insulinodépendant, le processus est différent de celui du diabète de type 1. Deux anomalies sont responsables de l’hyperglycémie
Soit le pancréas fabrique toujours de l’insuline mais pas assez, par rapport à la glycémie : c’est l’insulinopénie.
Soit cette insuline agit mal, on parle d’insulinorésistance.

Prestation A.I.R.

MISE EN PLACE ET ADAPTATION + -

L’infirmier d’A.I.R. Partenaire santé spécialisé en insulinothérapie:

  • met à disposition le matériel et les accessoires liés à la prescription
  • assure la formation technique du patient et de son entourage (apprentissage du fonctionnement de la pompe et des réglages, utilisation des consommables…)
  • assure en début de traitement et tout au long de la prise en charge, un suivi adapté à chaque patient en informant et formant les partenaires libéraux
  • conseille le patient sur les gestes quotidiens et veille au respect des règles d’hygiène et de sécurité
  • s’assure de l’existence d’un schéma de remplacement et de la date de péremption de l’insuline, du stylo et du kit d’urgence
  • transmet au prescripteur un compte-rendu de ses visites à domicile

Si besoin, le diététicien d’A.I.R. Partenaire Santé, apporte des conseils nutritionnes.

 

 

SUIVI + -

Le suivi du patient est assuré par l’infirmier d’A.I.R. Partenaire Santé:

  • M3: vérification du matériel et des consommables
  • tous les 6 mois: l’infirmier d’A.I.R. Partenaire Santé, vérifie le bon fonctionnement de la pompe, s’assure du bon déroulé du traitement, et de la connaissance du processus de reprogrammation

Chaque visite donne lieu à une remontée d’informations au prescripteur.